L’association

MCS : Encore un exemple de maltraitance à l’hôpital

Par 17 janvier 2017janvier 26th, 2017Sans commentaires

Comportements inadmissibles dans un service hospitalier français par méconnaissance de la pathologie MCS. Témoignage du malade et excuses du Professeur Chef de Service.

« Hospitalisé en hôpital pour des pneumonies à répétition. Je suis arrivé pour 9 heures, j’étais très mal. J’ai attendu 10 minutes dans le couloir puis je me suis levé pour prévenir que j’étais là. Une doctoresse s’est levée et m’ a dit : en premier vous enlevez votre masque (j’ai le syndrome MCS, tout produit chimique m’enflamme les bronches, et quand je rentre dans un hopital je mets un masque). On m’a mis dans une chambre car je pleurais par la douleur.
Le docteur X m’a demandé de me calmer et qu’il reviendrait plus tard. J’ai encore attendu. Quand il est revenu il m’ a dit d’oter mon masque car cela commencait à devenir grotesque (comment un pneumologue peut se permettre de dire cela à une personne malade des poumons ?).
Au même instant, un ouvrier est rentré avec un masque et à commencer à dépoussiérer la télé dans une chambre ou une personne a une pneumonie et fait de l’asthme. Pendant un moment je me suis cru dans une vidéo de Laurel et Hardy. L’ouvrier a le droit de porter le masque mais pas la patiente.
J’ai apporté les produits de nettoyage très allergisants qui étaient dans la chambre  à l’infirmerie car je ne peux pas les supporter.
L’infirmière est venue les remettre et m’a dit vous les laissez là.
J’ai décidé de partir car j’ai compris que j’étais en danger et que personne ne m’écoutait ».
Réponse du Professeur de pneumologie suite au courrier du malade :
Je vous prie d’accepter mes excuses au nom du service pour cette malheureuse expérience.
Je vais faire une enquête dés demain concernant les évènements que vous relatez dans votre mail afin d’éclaircir la séquence d’évènements.
Je vous prie de croire en mes sentiments dévoués et respectueux.
Bien cordialement
Professeur Y